La triste histoire de la robe donc je ne savais pas quoi en penser finalement!

(celle qui auront trouver la référence à Tim Burton, vous êtes très forte)

P1030716

Alors, concernant la triste histoire, voilà, je me suis résignée sur les petites robes d’été et autres tenues estivales depuis mon dernier post ( celle qui me suivent sur intagram savent d’ailleurs que je tricote des bonnets de manière pathologique en ce moment!). Je voulais donc une robe pour entrer dans la saison automnale avec bonne humeur et gaité.

Lire la suite

Challenges

Après quelques projets semés d’embauches et d’autres un poil ennuyeux (à suivre), j’ai une grande envie de projets plus ambitieux. Et en plus, j’ai une amie (assez chère à mon cœur) qui se marie en octobre, ni une ni deux, il faut que me couse la robe pour ce mariage.

Après avoir fureter de longues heures sur Pinterest, j’ai trouvé le Graal, mon Graal :

Couture

 

Lire la suite

Le vilain petit canard.

black1

Tu connais surement, comme tout le monde, l’histoire du vilain petit canard. Si non, je te la fait courte : c’est l’histoire d’un petit canard plus moche que le reste de la portée et du coup, comme le monde est cruel, il est rejeté. Sur sa route, comme il a toujours un physique ingrat ben c’est pas la joie non plus avec les congénères rencontrés. Et puis un jour, il voit des cygnes sur une rivière et il se dit tient si j’allais taper un peu l’incruste, et la grosse surprise dans son reflet, le canard est devenu cygne, le genre BG du plan d’eau. – FIN –

Lire la suite

In the navy!

J’espère bien qu’en cet instant tu as bien la chanson des Villages People dans la tête!!!

Bref, une petite robe bien jolie et bien sympathique a réaliser! La Réglisse de chez Deer&Doe (on dirais que mon blog va devenir un autel dressé au culte d’Éléonore, mais que vaux-tu j’adore ses patrons)

reglisse3

Ma robe me fais penser au costume d’inspiration moussaillon pour les enfants.Rapport au tissus bleu marine à pois et au col lavallière blanc, j’aurais pu pousser le vice jusqu’à coudre des rubans marines sur la col, mais bon je voulais un robe portable pour tous les jours.

Quelques difficultés a le poser ce col lavallière d’ailleurs, heureusement qu’il y a eut le Sew-a-long entre temps avec ce tuto très clair.

Je l’aime beaucoup, beaucoup. La taille élastiquée est confortable et la jupe exactement de la bonne longueur.

reglisse1

Les finitions sont presque parfaites (ma petite difficulté du col a laissé quelques traces très légères). Finitions au biais pour le col et les emmanchures. Oui madame!

Une dernière parce que j’aime les chapeaux

reglisse2

–  Joyeux Noël –

Une fille à paillettes

glitter3

En voilà une confessions, oui j’aime tout ce qui brille. Et les vêtements avec sequins sont très haut dans mon échelle du beau (par contre dans l’échelle du mettable  tous les jours c’est une autre histoire…). Bien, bien, étant donné que je ne pouvais pas broder une robe entière de sequins, j’ai décidé de me contenter de la ceinture d’une jupe.

Ici, le modèle Chardon de Deer&Doe, la plus longue, sans le nœud et sans les passants, réalisé dans une flanelle de laine (très chaude). Je l’ait doublée car je pense que portée sur des collants le lainage aurait eu tendance a accrocher.

Donc, j’ai ajouté des sequins bleu nuit et vert au niveau  de la couture des plis. Ce ma pris trois grosses soirées pour broder l’ensemble, sequins après sequins. J’ai eut un gros doute quand j’ai eut finis en me disant que c’était beaucoup trop chargé, je l’ai laissée de coté pour faire décanter la chose. Et puis une semaine plus tard et après réessayage j’ai décidé de la garder comme ça, et je l’ait donc finis (doublure). je n’ait brodé que le devant (le côté trop chargé toussa toussa!).

Glitter1

glitter2

Et vous, est -ce que vous trouvez ça trop chargé?

Bloody Mary

Marie1

Une robe Marie de République du Chiffon , tiens comme c’est original, c’est pas comme si on la voyais partout sur la blogo en ce moment!

Oui bon d’accord j’ai craqué, mais surtout quand j’ai vu la versions de Romanne , avec la grande fermeture éclair dans le dos et le volant raccourci qui changent vraiment du modèle de base.

Du coup, j’ai fait la même -ou presque- et ce sans quelques problèmes techniques.

Je m’explique: je fais une taille 42 en haut et 44 en bas dans les magasins standards, sauf que les tailles du livre Un été couture s’arrête à la taille 42 (petit 42 même si je laisse libre cours à mes idées), bref, mes hanches ont apprécié  moyen.

J’ai donc du élargir les pièces de jupes, de jupon, et du haut aussi (car j’avais peur qu’elle ne soit vraiment juste sinon).

Attention coup de gueule: Concernant les explications des modèles, c’est vraiment très flou. Alors oui, l’autrice dit d’emblée dans l’introduction que ce livre n’a pas pour but de donner des cours de couture, mais il y a une différence entre cela avec des explications claires, ou comme dans le livre des phrase presque incompréhensibles. Cela ne m’empêchera pas de faire d’autres modèles, mais avec un montage à ma sauce comme pour cette robe.

 

Marie5

J’ai surjeté chacune de mes pièces, les finitions sont donc pas mal. Vous remarquer peut-être le biais noir utilisé pour l’encolure du dos. Oui car comme j’ai mis la fermeture éclair, la parementure n’était plus adaptée, bidouillage donc avec du biais noir.

La tissus est un mélange coton-synthétique qui froisse beaucoup, acheté pendant des soldes une broutille.

Et la tu penses surement -qu’est-ce que c’est ces photos hors saisons, en talons sans collants et les bras à l’air- oui bon je les ait prise chez moi hein, mais dans la vraie vie je ne supporte d’avoir les bras à l’air, dons gilet obligé et collant en ce moment parce que bon…

Voilà je suis ravis de cette robe.

Marie2Marie3Marie4Marie6Je rajoute l’avis de mon monsieur -qui d’habitude se fiche de mes couture- mais là il m’a dit que c’était ma plus belle création depuis que je couds et qu’elle m’allais très bien. (Le rouge, la mini jupe, les hommes, un bon matheux vous sortirais une équation du tonnerre avec tout  ça!)

 

Pavot

pavot2

Il me fallait bien une nouvelle veste pour ce début d’hiver glacé. Ma deuxième Pavot de Deer&Doe, la première, je l’ait fait au printemps dernier dans une gabardine de coton rose corail qui pique les yeux.

Celle-ci est faite dans un lainage trouvé dans un magasin de coupons à Barbès (je ne sait plus le nom désolé), vendue par coupon de 3m. Ce lainage est un tissage en petit chevron marron et beige trop joli, d’ailleurs vu son prix j’aurais du prendre 2 coupons pour fait un gilet aussi, un peu comme celui de Clothilde. La doublure est en coton aussi de la même boutique.

Aucun vrais soucis pour la réaliser, sauf que je n’arrive toujours pas à poser correctement une doublure, du coup bidouille bidouille, à noter que cette fois ci j’ai réussi l’exploit du doublage de manche du premier coup!

Je l’ait coupée en 44 pour pouvoir mettre des pull bien épais en dessous. Je n’ait pas mis le col claudine pour pouvoir porter de gros col et autres écharpe tricotés au dessus (je suis une frileuse du cou).

pavot5

pavot3

Le détail du tissus principal avec celui de la doublure.

SAMSUNG

 

Bon je n’ai pas pris de photos de dos, mis en situations pour affronter le dehors, je ferrais mieux la prochaine fois!

Mon chat adore ce manteau, il dormais dessus le temps que le finisse, quand il traînais sur ma table de couture!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA