In a word

Oh la la la, je n’ai pas posté depuis 6 mois o_O .

P1040660

Bon en faite, j’ai pas fait grand chose non plus depuis 6 mois, en couture ou en tricot, et puis le peu que j’ai fait, j’ai eu et ben une flemmite aiguë puis chronique pour prendre des photos, donc voilà où on en est!!

Lire la suite

Publicités

Rosemont

gris3

– Un gilet en alpaca-laine ça manquait par ce beau temps, tu trouves pas? Non, peut-être pas! –

Néanmoins, j’ai toujours un tricot en cours, et comme je n’aime pas trop tricoter du coton, c’est souvent avec de la 100% laine, plus ou moins alpaca que je passe mes soirées (je ne crache pas sur un peu merino non plus! mais pas en ce moment!)

Lire la suite

Marin

Marin3– Oui, ben il n’avait qu’a pas traîner dans le coin pendant que je fais des photos – Na

Alors, quoi de beau tombé de mes aiguilles récemment. Un châle, vert, ma couleur du moment. Un modèle de la très grande Ysolda Teague. Il s’agit donc du Marin , un châle en point mousse avec des rangs raccourcis pour la section centrale, un motif a base de cote de torsade alterne aussi la construction, le châle est donc totalement réversible. Il se tricote d’un bout à l’autre, on commence donc avec 3 mailles pour finir aussi avec 3 mailles, j’aime bien ce genre de construction, ça évite de se retrouver avec des rangs interminables en fin de châle. Les rangs raccourcis sont calculés de telle manière que le châle a une jolie forme arrondis à la fin.

Marin4

– Détail du fameux point côtes-torsade – 

La laine utilisée est la Lorna’s Lace Sheperd Worsted coloris Pine, il m’aura fallu 3 écheveaux, dont le dernier est à peine entamé (un bonnet a suivre avec les restes?!). J’ai tricoté en 4.5 car le modèle original manquait d’ampleur à mon gout.

Marin2

– Les plus perspicace d’entre vous auront remarqué la jolis tirette que notre amis Gustav aura laissé pendant le blocage du châle – 

J’ai donc un châle couvrant et bien chaud. Le mérino est dans doute  ma fibre préférée, devant l’alpaga même, car en plus d’être bien chaude, elle ne perd pas ses poils ELLE (mais je ne crache quand même pas sur notre amis camélidé hein! J’en ai sur mes aiguilles en ce moment même!).

Voilà, il est a noté que son motif répétitif et son points mousse en fait un excellent modèle transport-en-commun-friendly.

Marin1

– Bonne semaine –

Dans la famille écru….

…. je voudrais la petite sœur.

Mimi4

Ma petite sœur  donc partie s’exiler à Lyon pour ses études. Après quelques prises de nouvelles, j’apprends que :

1/ Lyon, et ben il y fait froid aussi. Rapport à la proximité avec les Alpes toussa.

2/ « J’ai perdu le bonnet que je t’avais pris l’année dernière, tu sais celui que était soie et bien chaud ». Oui je sais, sale petite voleuse.

3/ « Et en plus je suis partie seulement avec ma petite veste bleue du coup là, ça commence à être juste ».

4/ « Je voudrais bien un nouveau bonnet tu vois avec des torsades et un gros pompon sur le dessus, enfin si t’as le temps quoi »

Ok ok, message reçu 5/5, je répète message reçu 5/5. Je met donc en attente un gros pull à torsade pour moi, le temps de faire un jolis bonnet.

Le modèle est le Gwen Stacy modèle gratuit dispo sur Ravelry. La laine est de la Phildar givre en écru (les restes d’un pull tricoté plus tôt dans l’année, que je vous présenterait à l’occasion).

Modèle facile à faire, notons que se sont ici mes premières nopes. Je m’en faisait toute une montagne, mais avec un bon tuto Youtube rien n’est impossible je crois!

Mimi1

 – Elles sont plutôt réussies ses petites mouches – 

Le pompon de fausse fourrure, lui je l’ait acheté tout fait  – marque Wild Wild Wool –  je connaissait pas mais quand je l’ait vu dans la boutique je me suis dit immédiatement que c’est exactement ça qui irai en haut du bonnet. Par contre il n’y avait qu’une espèce de boucle pour le fixer (on aurait dit une attache de boule de noël) c’était nulle donc hop j’ai piqué dans la fourrure sans ménagement!

Voilà c’est tout concernant ce bonnet, qui me plait bien. Je me le garderait bien pour moi

Mimi2Mimi3

– Bonne  journée – 

Ou comme dirais ma sœur smackou dans l’cou